Bâtiments remarquables

Arvo_de_La_Reid

Arvô de La Reid

Passage voûté situé rue de l’Eglise

*****************************
Chateau_de_Fagne_Maron
Ferme de la Chapelle
Jehôster 4910 LA REID

– Millésime sur la clé de voûte du porche d’entrée
– Dépendance du château primitif en contrebas, à droite sur le chemin menant vers la ferme de la Porte de fer.

1660 : Le château est construit par Noël Poncelet, meunier de Theux.
18è : Il appartient à Léonard-Joseph Hautregard, juriste acquis aux idées de la Révolution liégeoise. C’est le premier maire de La Reid en tant que commune indépendante de Theux, érigée ainsi par l’administration de la République française. Il est ensuite nommé juge de paix à Spa et établit alors son prétoire ici.
Seconde guerre mondiale : La partie résidentielle de la ferme appartient à Mademoiselle Rachel Bouffa. Elle y héberge des juifs menacés de déportation. Elle est arrêtée sur dénonciation et déportée au camp de Ravensbrück, où elle meurt.
*********************************
Gentilhommere_de_Verte_Font
Gentilhommière de Verte-Fontaine
Entre Hautregard et Becco
L’une des rares constructions du genre bâties dans nos régions (Renaissance mosane, début 17è).
– Façade principale en moëllons de grès assisés et calcaire, ouverte sur une cour pavée
– A gauche, porte cintrée aux piédroits à deux harpes
– Deux fois quatre baies à traverse
– Au-dessus de la porte une baie plus récente désaxée, ouverte sur une cour pavée
Pas de visite car c’est une propriété privée. Il est possible d’en avoir une belle vue en empruntant le chemin de Bois-Renard
Jusqu’à 1871, le bâtiment appartient à des porteurs du patronyme « de Presseux », Depresseux après la révolution française.
Jusqu’à 1932, il appartient au bourgmestre de Beer de Laer. Une chapelle est construite sur le domaine, dans le bois de l’Auneux, pour recevoir les corps du frère et de la mère du châtelain.
1962 : La chapelle devenue vétuste est démolie. Les matériaux sont récupérés et réincorporés sur la façade et dans l’église de Becco.
*******************************
Chateau_de_Hautregard
Château de Hautregard

Ce château de Hautregard est mentionné en 1575, alors qu’il appartenait à Hermès de Presseux, et agrandi par ses descendants en 1622. Hautregard était le siège d’une seigneurie résultant d’un octroi d’Erard de la Marck en faveur de la famille d’Englebert de Presseux, gouverneur du Marquisat de Franchimont de 1506 à 1516. Cette famille s’est éteinte au XVIIIème siècle.

Jusqu’à cette époque, le château était pourvu de toitures pointues et ses tours de couvertures coniques. Les armes des ascendants d’Englebert de Presseux figurent toujours sur un linteau de porte dans la cour de la ferme. Le château de Hautregard est le lieu du conte bien connu de Marcellin Lagarde, La Fondrière, et du roman d’Antoine Noël, A l’instar de la légende.

*****************************